Les modes de recrutement

Plusieurs portes d’entrée offrent l’accès aux emplois du secteur public territorial, toutes prévues dans la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 ou le Code du travail. Selon sa situation, chaque personne choisira soit le concours, soit le recrutement direct en qualité de fonctionnaire, soit le détachement ou intégration de fonctionnaires issus d’une autre fonction publique ou de l’armée, soit le recrutement en qualité de contractuel sur des emplois permanents, non permanents ou des emplois spécifiques rattachés directement à l’autorité territoriale, ou encore la voie de l’apprentissage ou de la découverte grâce aux stages et périodes d’immersion.

Découvrir la fonction publique territoriale

La richesse et la diversité des métiers du secteur public territorial amènent les employeurs publics à construire et proposer des parcours de formation adaptés à différentes tranches d’âge et situations socio-professionnelles qui favoriseront une meilleure connaissance des emplois, susciteront un intérêt pour les fonctions exercées au sein des collectivités et établissements publics locaux et faciliteront de futurs recrutements.

 

Devenir contractuel ou vacataire

Les premiers pas dans la fonction publique territoriale s’effectuent parfois par un recrutement sous la forme du contrat. La professionnalisation progressive des recrutements, la recherche d’expertises particulières sur des métiers émergents, l’ouverture à la diversité, la nécessité de se laisser un temps d’adaptation à l’environnement territorial et d’appropriation du poste pour l’agent comme pour l’employeur constituent les raisons du recours au contrat. Ce contrat prend la forme soit d’une vacation, soit d’un contrat de droit privé lié à des emplois aidés ou des emplois dans des domaines soumis à la concurrence avec le secteur privé ou plus généralement d’un contrat de droit public. Ces contrats de droit public constituent soit une première voie d’accès aux emplois permanents ou non permanents des collectivités territoriales et de leurs établissements, soit une voie d’accès imposée (assistantes maternelles, anciens salariés du privé dont l’activité est reprise en régie) soit une voie d’accès dérogatoire destinée à promouvoir l’insertion professionnelle de certains publics spécifiques (ex : personnes en situation de handicap)

 

Devenir fonctionnaire territorial

Le recrutement d’un agent public se fait généralement par concours ou une fois titulaire par examen professionnel pour accéder à des grades et des fonctions plus élevés. Il demeure le mode prioritaire et il garantit le principe d’égalité d’accès aux emplois publics. Il représente la majorité des recrutements dans la fonction publique territoriale.

Il s’accompagne de la possibilité d’être recruté en qualité de fonctionnaire stagiaire sans concours puis titularisé dans certains cadres d’emplois de catégorie C. Les cadres d’emplois accessibles sont ceux dont le grade de début est doté de l’échelle de rémunération la moins élevée de la fonction publique (échelle de rémunération C1).

 

Exercer un emploi politique ou de direction

L’accomplissement des projets du mandat implique de s’entourer de collaborateurs directs dont l’activité consistera soit à conseiller l’autorité territoriale dans le champ de l’action politique (collaborateur de cabinet ou collaborateurs de groupes d’élus dans les collectivités et établissements de plus de 80.000 habitants) soit à décliner le projet des élus en un projet d’administration qui donnera du sens et un cadre d’action aux agents et à se voir confier la direction et l’organisation des services sous l’autorité du Maire ou du Président.