Risque chimique

Les produits chimiques sont présents partout dans les collectivités. Certains peuvent avoir des effets néfastes sur l’homme et/ou sur l’environnement. Il est important de les repérer et de maîtriser leur utilisation ainsi les conditions de leur stockage.

Une évaluation des risques spécifique

La prévention des risques chimiques s’appuie sur les principes généraux de prévention. Elle repose notamment sur une identification des produits dangereux présents et sur une évaluation des risques exhaustive et rigoureuse. De plus, la réglementation prévoit des dispositions spécifiques pour les agents chimiques dangereux, les agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR) et les procédés cancérogènes. Ainsi plus un produit ou un procédé chimique est dangereux, plus les règles de prévention à respecter pour protéger les travailleurs sont strictes.

 

Le repérage des produits chimiques

Tous les produits chimiques (substances et mélanges) doivent présenter une étiquette de danger conforme au règlement CLP (« Classification, Labelling and Packaging »).

Le CDG45 propose une FP-Etiquetage_produits_chimiques.pdf" target="_blank" rel="noopener">fiche expliquant comment une étiquette se lit et la signification des 9 pictogrammes de danger.

Le stockage des produits chimiques

Au-delà de sa fonction de « magasin », le lieu de stockage a pour vocation première de limiter l’exposition aux risques associés à ces produits chimiques et de soustraire les personnes aux effets d’un dégagement involontaire ou d’une réaction chimique spontanée.

Le CDG45 propose 3 fiches qui précisent les grands principes à respecter :

  • Stockage des produits chimiques
  • Stockage des produits phytosanitaires
  • Stockage des produits pétroliers

La formation et l’information des agents

La formation et l’information des agents font partie des obligations de l’employeur en matière de prévention des risques chimiques. Elles répondent à deux principaux objectifs : donner aux agents une représentation des risques chimiques associés à leur poste de travail et leur donner les moyens de maîtriser leur environnement en les formant, entre autres, à la mise en œuvre des équipements de protection collective et individuelle.

Cas particulier des produits phytosanitaires

Afin de renforcer la formation à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques (ou phytosanitaires), , tout utilisateur ou distributeur de produits phytopharmaceutiques à des fins professionnelles doit posséder un certificat d’aptitude obligatoire, certificat appelé communément Certifphyto.

Le CDG45 explique dans une FP-Certiphyto.pdf" target="_blank" rel="noopener">fiche quelles sont les obligations des collectivités à cet égard.

La traçabilité de l’exposition du personnel

Les agents chimiques dangereux, y compris les poussières et les fumées, sont reconnus comme étant des facteurs de risque professionnels susceptibles de laisser de traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé des travailleurs.
Pour assurer la traçabilité des expositions, l’employeur doit établir différents documents selon la nature et la période de l’exposition.

On insistera notamment sur l’exposition des travailleurs à l’amiante pour laquelle l’employeur doit établie une fiche d’exposition spécifique.